Historique et réalisations

\Accueil\Organisme\Historique

Apprenez-en plus sur notre histoire
et nos réalisations au fil du temps

2017

  • L’équipe de travailleur de rue passe de 5 à 6 intervenants.
  • Mise en place d’un nouveau système de gestion des statistiques développé par les membres du ROCQTR.
  • Organisation et participation au 2e Colloque régional en Itinérance de Lanaudière « Regards croisés sur l’itinérance ».
  • Participation à la rédaction du Plan d’Action Régional de la Direction de la Santé Publique de Lanaudière.
  • Participation à la rédaction du Plan d’Action du Comité Régional en Itinérance de Lanaudière (CRIL).
  • Participation à la campagne publicitaire nationale du Mouvement Desjardins.

2016

  • Dépôt du mémoire sur la politique jeunesse
  • Participation aux états généraux en itinérance et animation de l’atelier sur l’itinérance chez les jeunes
  • Renouvellement de l’entente avec la Ville de Joliette pour 3 ans
  • Renouvellement de l’entente tripartite – AJRJ / Caisse Desjardins de Joliette / Municipalité de Saint-Charles-Borromée – pour une durée de 3 ans.
  • Finaliste au Gala Excelsior dans la catégorie Organisme à but non lucratif.

2015

  • Soirée pour souligner le 20e anniversaire de l’AJRJ
  • Première soirée-bénéfices en collaboration avec la Chambre Immobilière de Lanaudière – somme amassée : plus de 10 000$
  • AG du RSIQ – animation de l’atelier sur l’itinérance caché

2014

  • Rédaction d’un mémoire sur la politique jeunesse
  • Début d’une nouvelle démarche de planification stratégique
  • Reprise des travaux de la table régionale des coordonnateurs-coordonnatrices en travail de rue

2013

  • Mise en nomination au gala Excelsior dans la catégorie Coup de cœur L’Action
  • Jacynthe Thériault, travailleuse de rue : récipiendaire de la médaille du jubilé de la Reine pour son dévouement à la cause des jeunes
  • François Savoie, coordonnateur : récipiendaire du prix Levier Leadership du ROCAJQ
  • Membre actif au comité organisateur de la journée régionale sur l’itinérance
  • Journée rafting avec des jeunes accompagnée d’un atelier sur la sexualité et les ITSS
  • Renouvellement de l’entente tripartite entre l’AJRJ, la municipalité de St-Charles-Borromée et la Caisse Desjardins de Joliette

2012

  • Participation au Comité directeur de l’offre de
    service - Jeunes en difficulté du ministère de la santé.
  • Participation à la réalisation du colloque itinérance Lanaudière.
  • Support à une réflexion concernant les jeunes dans Montcalm.
  • Encadrement clinique PSFTT

2011

  • L’AJRJ adhère à une assurance collective pour ses employés.
  • Documentation et rédaction d’un guide de gestion du personnel en travail de rue.
  • Réalisation et adoption d’un code d’éthique des administrateurs.
  • L’AJRJ se dote d’un site web : ajrj.org.
  • Dépôt d’un mémoire réalisé en partenariat avec la
    HUTTE pour la TAPIL et déposé à la consultation
    régionale de la CRÉ concernant le deuxième plan
    de lutte à la pauvreté.
  • Participation à la mise en place d’un café de rue à
    Joliette (Orignal tatoué).
  • Participation à l’élaboration et à la mise en œuvre
    d’une cueillette d’informations pour évaluer
    l’itinérance dans la région Lanaudière (avec
    la DSP).
  • Participation au comité financement du Carré
    St-Louis pour faire des réparations majeures sur le
    bâtiment de l’ordre de plus de $1 700 000.
  • Présidence du ROCAJQ (Regroupement des
    Organismes Communautaires Autonome Jeunesse
    du Québec).

2010

  • L’Agence demande à l’AJRJ de déposer une offre de service pour évaluer les besoins en travail de rue sur le territoire de Terrebonne. Le rapport sera déposé à l’Agence en décembre et une présentation y sera faite en janvier.
  • Mise en nomination au Gala Excelsiors de la Chambre de commerce du Grand Joliette.
  • Participation à la réalisation du premier colloque
    Lanaudois sur l’itinérance.
  • Participation à l’organisation des Deuxièmes États
    généraux de la lutte à l’itinérance organisés par
    le RSIQ.
  • Initiation et participation à un comité conjoint
    CSSNL, CSSSL, Agence et DSP et TAPIL pour
    l’amélioration du corridor de service en lien avec
    l’itinérance. Qui deviendra le comité directeur en
    itinérance.

2009

  • L’AJRJ complète un exercice de planification stratégique.
  • La corporation dote ses employés d’un programme de REER collectif avec participation de l’employeur.
  • L’ASSSSL interpelle l’AJRJ pour réfléchir à la situation de travail de rue Terrebonne.
  • Mise en nomination comme personnalité de l’année par les Média Transcontinental.
  • Arrêt des travaux de la table régionale des coordonnateurs-coordonnatrices en travail de rue.
  • Présentation au déjeuner causerie de la DSP.
  • Délégation de la TAPIL à la consultation régional
    du ministre Sam Hamad sur le plan de lutte à la
    pauvreté.

2008

  • Signature d’une entente tri partite avec la Caisse Christ-Roi et la municipalité St-Charles Borromée pour une période de 5 ans pour offrir des services de travail de rue sur le territoire de St-Charles Borromée et Christ-Roi. L’équipe de travail passe à 5 travailleurs de rue et une coordination.
  • Implication au CA du ROCAJQ.
  • Participation au comité de planification stratégique
    de la TROCL.
  • Développement d’un outil de formation à la
    déontologie (éthique du travail de rue).

2007

  • Tenue d’un kiosque d’information et de
    sensibilisation dans le cadre de Noël au centre
    ville en collaboration avec la société de
    développement du centre-ville.
  • Membre du CA de la TROCL et délégué du secteur
    jeunesse.

2006

  • L’AJRJ établit un partenariat de trois ans avec la Ville de Joliette : L’équipe passe à 4 travailleurs de rue et une coordination.
  • Bonification substantielle du code d’éthique.
  • Réalisation du projet Carré St-Louis de Joliette.

2005

  • Début des ententes de financement avec le gouvernement du Canada concernant la lutte à l’itinérance par le biais du financement (FRASA), qui sera remplacé à compter de 2007 par (IPLI).
  • Support à la mise en place du projet Annexe à
    Roland (Plateau de travail en réinsertion jeunesse).
  • Participation à la réalisation du Projet
    sensibilisation-formation en collaboration avec le
    théâtre Parminou concernant l’itinérance (embarré
    dehors).

2004

  • Conférenciers invités du Colloque Deux Mille: L'intervention et la prévention face à la criminalité.
  • Délégué régional à la Table d’arrimage Jeunesse/pédopsychiatrie initié par l’Agence de la santé de Lanaudière.

2003

  • Mise en place d’une nouvelle stratégie de financement qui mise sur les engagements à plus long terme et des engagements formels de la part des partenaires financiers.
  • Début de la participation à la mise en place du
    Projet Carré St-Louis au sein du comté de
    coordination et du comité de financement.
  • Préparation de soirée Tam-Tam jam en
    collaboration avec la société de développement
    du centre-ville de Joliette.
  • Début de la participation au comité de sélection des
    Projet IPAC et IPLI pour le sud de Lanaudière.
  • Participation à la mise en place de la Maison
    Pauline Bonin.
  • Participation à la préparation du Salon des
    organismes.
  • Participation à une étude sur l'itinérance en
    collaboration ave la TAPIL et la Régie Régionale
    de la Santé et des Services Sociaux de Lanaudière :
    Exclusion sociale, Itinérance et errance.
  • Participation à la mise en place du Carrefour des
    Organismes de Lanaudière.

2002

  • Début de l’entente avec la DSP concernant un mandat Catwoman qui vise à intervenir auprès de travailleuses du sexe.
  • L’AJRJ concourt à la réalisation d’un cadre de pratique régional en travail de rue réalisé en collaboration avec la DSP et les autres corporations en travail de rue de la région.
  • Dissolution de la Table UDI.

2001

  • L'AJRJ compte sur une équipe de trois travailleurs et une coordination pour répondre aux besoins des jeunes.
  • L’organisme se dote de son premier code d’éthique.
  • Début de la participation à la table régionale des organismes en travail de rue.
  • Participation au comité d’implantation des boiseries du Carrefour.
  • Début de la participation à la TAPIL (table action prévention en itinérance de Lanaudière).
  • Support à la mise en place du Centre Résidentiel Communautaire Maison de transition).
  • Participation à la mise en place du Centre de Prévention Suicide de Lanaudière.
  • Participation au comité Villes et village en santé (réduction du vandalisme et des graffiti sur les bâtisses du centre-ville).

2000

  • Grâce au plan de consolidation déposé en 2000, l’AJRJ bénéficie d’un financement équivalent à 66% de ses besoins réels pour une équipe minimale de 2 travailleurs et une coordination.
  • Participation à une étude sur l'itinérance en
    collaboration ave la TAPIL et la Régie Régionale
    de la Santé et des Services Sociaux de Lanaudière:
    Exclusion sociale, Itinérance et errance.
  • Participation à la démarche évaluative des
    Services de crise de Lanaudière.
  • Support à l’implantation du travail de rue
    à Repentigny.
  • L’AJRJ se retire de l’ATTrueQ.

1999

  • Début de la participation à la table intersectorielle
    Naître Égaux et Grandir en Santé en collaboration,
    entre autres, avec le CLSC Joliette, la Maison de la
    Famille et les Centre Jeunesse de Lanaudière.
  • Participation au comité graffiti avec le service de
    police et la société de développement du centre ville
    de Joliette.
  • Campagne de prévention dans les écoles de la
    région concernant la réalité de l'homosexualité en
    collaboration avec la Direction de la Santé Publique
    et la troupe de théâtre Mise au Jeu (H muet).
  • En collaboration avec la DSP : Mise en place d'une
    stratégie Lanaudoise en lien avec la prévention faite
    auprès des Utilisateurs de Drogues par
    Injection (UDI).
  • AJRJ assume la présidence de l’ATTrueQ.

1998

  • Début de la participation et de l’organisation
    aux nuits des sans-abri.
  • Début de la participation au projet concerté Annexe
    à Roland et à la mise en place de la ressource.
  • Membre du comité aviseur pour la mise en place
    d’une ressource pour la prévention du suicide dans
    Lanaudière.
  • Récipiendaire du prix Pompon d’or à la nuit des
    sans abri.

1997

  • Réalisation du mandat régional et constat qui mène l’AJRJ à se départir de ce mandat compte tenu des limites qui y sont associées.
  • Support à l’implantation du travail de rue à Lavaltrie.
  • Début de la participation au ROCAJQ (regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec).
  • Début de la participation à la Table UDI.
  • Comité de travail sur la planification des naissances et l’IVG (interruption volontaire de
    grossesse.

1996

  • Consolidation d’une partie des besoins en financement.
  • Obtention d’un mandat régional en travail de rue par la Régie régional de Lanaudière.

1995

  • Partenariat pour la réalisation d’une seconde étude en partenariat avec la DSP.
  • Financement fédéral et provincial par projet.
  • Expérimentation d’une pratique de travail de rue à Repentigny.
  • Étude : Le travail de rue à Joliette : Évaluation du partenariat et étude exploratoire des effets sur la clientèle. Paquet, Richard et Bals 1995.
  • Début de la participation à la TROCL.

1994

  • Renouvellement du financement.
  • Premier Logo de la corporation réalisé par un jeune suite à un concours.
  • Participation à la Table d’intervention jeunesse de
    Joliette (TIJJ) qui sera remplacée par la TROCL
    Jeunesse.
  • Participation à l’ATTRueQ.

1993

  • Deux travailleurs de rue sont embauchés et commencent « l'infiltration » du milieu.
  • Des démarches d'incorporation sont entreprises et en août, une nouvelle corporation naît: l'Association pour les Jeunes de la Rue de Joliette.
  • Étude sur l’impact de la mise en place du travail
    de rue. (Une expérience de travail de rue à
    Joliette : Bilan des quatorze premiers mois.
    Paquet et Richard, 1995
    )

1992

  • la Table d'intervention jeunesse de Joliette, par l'entremise de la Direction de la Santé publique, fait un sondage sur les priorités d'intervention dans le secteur Jeunesse (12-30 ans). Il ressort que l'intervention en travail de rue doit être priorisé.
  • Accueil Jeunesse Lanaudière, en concertation avec la Maison Roland-Gauvreau et la Direction de la Santé Publique, soumet à l'automne 1992 un projet d'implantation de travail de rue à la Régie Régionale.

Des intervenants
impliqués

Les milieux d’intervention

Des interventions
efficaces

Notre rôle auprès des jeunes

Un organisme
en mouvement

Voir nos progrès