Notre histoire …

2021

  •  

2020

  • Les travailleuses de rue ont produit un mémoire à la Commission Laurent 2019 qui a été déposé à la commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ)

2019

  • La coordonnatrice de l’AJRJ a été élue présidente du Regroupement des Organismes Communautaires Québécois pour le Travail de Rue (ROCQTR).
  • L’Association pour les Jeunes de la rue de Joliette fête « Un quart de siècle de travail de rue» au Parc Lajoie à Joliette.
  • Jacynthe Thériault, travailleuse de rue, fête ses 25 ans de service cette année.
  • L’AJRJ est désormais dépositaire de Naloxone à la fois pour distribution auprès des usagers à risque que pour l’équipe des travailleurs de rue dans le cas d’interventions d’urgence.
  • Projet PAVO (Pairs Aidants Vigie Opioïdes).  C’est avec fierté que l’Association pour les Jeunes de la rue de Joliette et l’Orignal tatoué, café de rue, ont obtenu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale 2018-2020 pour prévenir les surdoses d’opioïdes et y répondre.
  • La Ville de Joliette a renouvelé notre financement pour l’année en cours.
  • L’Association pour les Jeunes de la rue de Joliette a été choisie par le comité de sélection du Centre d’Action Bénévole Émilie-Gamelin pour recevoir le Prix Masson dans la catégorie «Santé».

2018

  • L’AJRJ change de bureau… Toujours dans le même édifice, elle s’établit au rez-de-chaussée du Carrefour des organismes.
  • Une adjointe administrative est embauchée en mai.
  • La Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière a procédé au renouvellement de son entente financière avec l’AJRJ.
  • La ville de Saint-Charles-Borromée a renouvelé sa confiance en notre organisme en renouvelant son entente de partenariat avec l’AJRJ.
  • Merci à Techno Diésel qui a fourni, par le biais de ses employés, des articles scolaires pour 14 enfants dans le besoin en plus de 5 paniers de Noël géants pour des familles nécessiteuses gravitant autour de l’AJRJ.
  • Un gros merci également au Syndicat des pompiers de Joliette et à l’Aubainerie pour la fourniture de manteaux d’hiver, bottes et accessoires d’hiver pour les jeunes.

2017

  • Mise en place d’un nouveau système de gestion des statistiques développé par les membres du ROCQTR.
  • Organisation et participation au 2e Colloque régional en Itinérance de Lanaudière « Regards croisés sur l’itinérance ».
  • Participation à la rédaction du Plan d’Action Régional de la Direction de la Santé Publique de Lanaudière.
  • Participation à la rédaction du Plan d’Action du Comité Régional en Itinérance de Lanaudière (CRIL).
  • Participation à la campagne publicitaire nationale du Mouvement Desjardins.

2016

  • Dépôt du mémoire sur la politique jeunesse
  • Participation aux états généraux en itinérance et animation de l’atelier sur l’itinérance chez les jeunes
  • Renouvellement de l’entente avec la Ville de Joliette pour 3 ans
  • Renouvellement de l’entente tripartite – AJRJ / Caisse Desjardins de Joliette / Municipalité de Saint-Charles-Borromée – pour une durée de 3 ans.
  • Finaliste au Gala Excelsior dans la catégorie Organisme à but non lucratif.

2015

  • Soirée pour souligner le 20e anniversaire de l’AJRJ
  • Première soirée-bénéfice en collaboration avec la Chambre Immobilière de Lanaudière – somme amassée : plus de 10 000$
  • AG du RSIQ – animation de l’atelier sur l’itinérance cachée

2014

  • Rédaction d’un mémoire sur la politique jeunesse
  • Début d’une nouvelle démarche de planification stratégique
  • Reprise des travaux de la table régionale des coordonnateurs-coordonnatrices en travail de rue

2013

  • Mise en nomination au gala Excelsior dans la catégorie Coup de cœur L’Action
  • Jacynthe Thériault, travailleuse de rue : récipiendaire de la médaille du jubilé de la Reine pour son dévouement à la cause des jeunes
  • François Savoie, coordonnateur : récipiendaire du prix Levier Leadership du ROCAJQ
  • Membre actif au comité organisateur de la journée régionale sur l’itinérance
  • Journée rafting avec des jeunes suivie d’un atelier sur la sexualité et les ITSS
  • Renouvellement de l’entente tripartite entre l’AJRJ, la municipalité de St-Charles-Borromée et la Caisse Desjardins de Joliette

2012

  • Participation au Comité directeur de l’offre de service – Jeunes en difficulté du ministère de la santé.
  • Participation à la réalisation du colloque itinérance Lanaudière.
  • Support à une réflexion concernant les jeunes dans Montcalm.
  • Encadrement clinique PSFTT

2011

  • L’AJRJ adhère à une assurance collective pour ses employés.
  • Documentation et rédaction d’un guide de gestion du personnel en travail de rue.
  • Réalisation et adoption d’un code d’éthique des administrateurs.
  • L’AJRJ se dote d’un site web : ajrj.org.

Nos réalisations …

2010

  • L’Agence demande à l’AJRJ de déposer une offre de service pour évaluer les besoins en travail de rue sur le territoire de Terrebonne. Le rapport sera déposé à l’Agence en décembre et une présentation y sera faite en janvier.
  • Mise en nomination au Gala Excelsiors de la Chambre de commerce du Grand Joliette.

2009

  • L’AJRJ complète un exercice de planification stratégique.
  • La corporation dote ses employés d’un programme de REER collectif avec participation de l’employeur.
  • L’ASSSSL interpelle l’AJRJ pour réfléchir à la situation de travail de rue Terrebonne.
  • Mise en nomination comme personnalité de l’année par les Média Transcontinental.
  • Arrêt des travaux de la table régionale des coordonnateurs-coordonnatrices en travail de rue.

2008

  • Signature d’une entente tri partite avec la Caisse Christ-Roi et la municipalité St-Charles Borromée pour une période de 5 ans pour offrir des services de travail de rue sur le territoire de St-Charles Borromée et Christ-Roi. L’équipe de travail passe à 5 travailleurs de rue et une coordination.

2007

2006

  • L’AJRJ établit un partenariat de trois ans avec la Ville de Joliette : L’équipe passe à 4 travailleurs de rue et une coordination.

2005

  • Début des ententes de financement avec le gouvernement du Canada concernant la lutte à l’itinérance par le biais du financement (FRASA), qui sera remplacé à compter de 2007 par (IPLI).

2004

2003

  • Mise en place d’une nouvelle stratégie de financement qui mise sur les engagements à plus long terme et des engagements formels de la part des partenaires financiers.

2002

  • Début de l’entente avec la DSP concernant un mandat Catwoman qui vise à intervenir auprès de travailleuses du sexe.
  • L’AJRJ concourt à la réalisation d’un cadre de pratique régional en travail de rue réalisé en collaboration avec la DSP et les autres corporations en travail de rue de la région.
  • Dissolution de la Table UDI.

2001

  • L’AJRJ compte sur une équipe de trois travailleurs et une coordination pour répondre aux besoins des jeunes.
  • L’organisme se dote de son premier code d’éthique.

2000

  • Grâce au plan de consolidation déposé en 2000, l’AJRJ bénéficie d’un financement équivalent à 66% de ses besoins réels pour une équipe minimale de 2 travailleurs et une coordination.

1999

1998

1997

  • Réalisation du mandat régional et constat qui mène l’AJRJ à se départir de ce mandat compte tenu des limites qui y sont associées.

1996

  • Consolidation d’une partie des besoins en financement.
  • Obtention d’un mandat régional en travail de rue par la Régie régional de Lanaudière.

1995

  • Partenariat pour la réalisation d’une seconde étude en partenariat avec la DSP.
  • Financement fédéral et provincial par projet.
  • Expérimentation d’une pratique de travail de rue à Repentigny.

1994

  • Renouvellement du financement.
  • Premier Logo de la corporation réalisé par un jeune suite à un concours.

1993

  • Deux travailleurs de rue sont embauchés et commencent « l’infiltration » du milieu.
  • Des démarches d’incorporation sont entreprises et en août, une nouvelle corporation naît: l’Association pour les Jeunes de la Rue de Joliette.

1992

  • la Table d’intervention jeunesse de Joliette, par l’entremise de la Direction de la Santé publique, fait un sondage sur les priorités d’intervention dans le secteur Jeunesse (12-30 ans). Il ressort que l’intervention en travail de rue doit être priorisé.
  • Accueil Jeunesse Lanaudière, en concertation avec la Maison Roland-Gauvreau et la Direction de la Santé Publique, soumet à l’automne 1992 un projet d’implantation de travail de rue à la Régie Régionale.