PAVO est un projet initié par deux organismes communautaires, soit l’Association pour les Jeunes de la rue de Joliette et l’Orignal Tatoué – café de rue et il vise à prévenir et  à répondre au phénomène des surdoses d’opioïdes.

Pour ce faire, nous travaillons à la mise sur pied d’un réseau de pairs-aidants dont le mandat sera d’accompagner et d’outiller les consommateurs et consommatrices, de détecter les personnes à risque de surdose et d’intervenir en cas de surdose; d’animer la vie communautaire des milieux de consommateurs et consommatrices d’opioïdes par le biais de discussions, de réflexions, de formations et d’activités de prévention et de sensibilisation, s’adressant aux personnes visées.

Nous souhaitons replacer les pairs et les paires au coeur des approches de réduction de méfaits destinées aux personnes utilisatrices de drogues.  Nous avons également entrepris d’outiller et de former les pairs recrutés.  De plus, nous les accompagnons au quotidien afin qu’ils soient en mesure de supporter leurs pairs, mais aussi de se prendre eux-mêmes en charge.  Nous travaillons à donner un sens à leurs expériences et à tenter de briser la stigmatisation dans laquelle ils vivent en leur offrant l’espace d’implication nécessaire à la création d’un sentiment d’appartenance, au développement de compétences et au renforcement personnel.

Les objectifs poursuivis par le projet PAVO sont de développer l’accès aux services pour les personnes consommatrices d’opioîdes ou aux utilisateurs et utilisatrices de drogues injectables («UDI»); d’informer, sensibiliser et prévenir sur les effets des substances psychoactives et les risques associés et d’éduquer sur la loi de l’effet, la demi-vie des médicaments, la toxicité des mélanges, la loi du bon samaritain, etc.

Nous souhaitons également former, outiller, soutenir les consommateurs et consommatrices de drogues, mais aussi leur entourage (famille, amis/amies, etc.), les partenaires du milieu (communautaires, institutionnels), les organismes publics en offrant, entre autres, la formation Naloxone et en faisant la promotion de la réduction des méfaits.  Pour nous, la dé-stigmatisation du mode de consommation est également très importante puisqu’elle conditionne, bien trop souvent, la qualité des services que les UDI obtiennent ou n’obtiennent pas.

Enfin, notre philosophie d’intervention et les approches préconisées sont la réduction des méfaits, l’humanisme, l’empowerment et bien sûr, le respect de la confidentialité et de la vie privée.

 

 

Nos valeurs:

  • OUVERTURE
  • NON-JUGEMENT
  • INCLUSION
  • DISPONIBILITÉ

Personnes visées:

  • Personnes connues de nos services, consommateurs et consommatrices d’opioïdes.
  • Personnes qui ont reçu des soins médicaux récents liés à une intoxication ou une surdose.
  • Personnes qui sortent des établissements:  prisons, hôpitaux, centres de désintoxication ou de thérapie, centres jeunesse
  • Personnes qui ont des ordonnances de méthadone, suboxone ou qui participent à un programme de traitement de substitution.
  • Personnes qui ont une condition médicale spécifique:  VIH, insuffisance hépatique, dépression, douleurs chroniques, etc.
  • Personnes à risque de développer une dépendance, curieuses et démontrant un intérêt pour l’essai de nouvelles drogues.
  • Personnes travaillant avec  des personnes à risque.